La Stratégie Nationale de lutte contre la Déforestation Importée (SNDI) a été publiée le 14/11/2018 et comprend 5 orientations, 17 objectifs, 34 mesures, et la création d’une “norme zéro déforestation” applicable dès 2022 pour tous les achats publics.

 

Extraits de l’article du CIFOR :

« La SNDI en France porte sur six commodités : le soja, l’huile de palme, le bœuf, le cacao, le caoutchouc, et les bois tropicaux. Plusieurs groupes de travail ont été créés pour décliner cette politique publique en instruments pratiques, mais cet exercice est difficile en raison du nombre de filières concernées, de la multiplicité des approches envisageables, ou de la nécessité d’obtenir la collaboration des pays producteurs sur cette politique. »

« Depuis plus d’un an, plusieurs chercheurs du Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD) et du Centre de recherche forestière internationale (CIFOR) ont contribué à ce débat en conduisant la réflexion sur les options d’application de la SNDI. »

« (…) plusieurs chercheurs du CIRAD et du CIFOR ont contribué à ce débat en conduisant la réflexion sur les options d’application de la SNDI. »

Découvrez dans cet article :

➡️ les 5 approches opérationnelles pour réduire la déforestation importée,

➡️ les scénarios selon les pouvoirs publics, la société civile, les entreprises, et la recherche.

 

Conclusions :

« Aucun de ces scénarios ne constitue aujourd’hui un compromis pour ces quatre groupes d’acteurs. »

« Aucun standard privé de durabilité [FSC, PEFC, etc…] n’est entièrement conforme aux exigences de la SNDI, et ils s’amélioreront d’autant plus qu’ils s’appuieront sur des résultats rigoureux et objectifs. »

Source : article CIFOR (crédit : Forests News ou Nouvelles des forêts).