Situation de la Déclaration de New York sur les Forêts (NYDF) sur l’objectif n°1 (nov. 2020) :

Rappel de l’Objectif n°1 : “Réduire au moins de moitié le taux de perte de forêts naturelles dans le monde d’ici 2020 et s’efforcer de mettre fin à la perte de forêts naturelles d’ici 2030.”

“Selon tous les indicateurs, nous ne parvenons pas à réduire de moitié la perte de forêt et les émissions de gaz à effet de serre associées d’ici 2020 et nous ne sommes pas sur la bonne voie pour les arrêter d’ici 2030.”

“Les réductions durables de la perte de forêt nécessaires pour atteindre l’objectif de 2030 seraient sans précédent et sont hautement improbables. Tous les indicateurs d’évaluation montrent soit des progrès insuffisants pour mettre fin à la perte de forêts et aux émissions de gaz à effet de serre associées d’ici 2030, soit que nous nous éloignons des objectifs. Par exemple, non seulement nous ne sommes pas près de réduire de moitié la perte de forêt, mais la perte de forêt primaire tropicale humide est bien supérieure aux niveaux d’avant le NYDF, avec une moyenne de 41% de perte de plus chaque année après la signature du NYDF.”

CIFOR (membre conjoint des partenaires d’évaluation du NYDF) : ʺLes résultats mettent en évidence la faiblesse des engagements volontaires pris par les entreprises et les gouvernements qui n’ont toujours pas de comptes à rendreʺ (Robert Nasi, directeur général CIFOR et ICRAF).

Leave a Reply